The Numbers Behind 7 Critical HUD Statistics

Que le poker soit un jeu de hasard ou d’adresse, le HUD peut vous être très utile. Il existe de nombreux avantages à utiliser un logiciel de suivi au poker. Tout d’abord, cela peut vous aider à améliorer votre jeu en vous montrant où vous faites des erreurs fréquemment et en vous aidant à prendre des décisions plus éclairées en fonction de vos statistiques. Une autre technique très efficace contre un joueur très solide est de suivre la plupart de ses relances avec des mains spéculatives – petites paires servies et connecteurs assortis. Contre un joueur qui relance peu de mains préflop, la cote implicite devient énorme et toucher un flop favorable sera souvent synonyme de remporter la totalité de son stack. La statistique importante à considérer est le pourcentage de „Fold face à un 4-bet“.

  • Nous ne nous intéressons pas ici aux „fish“ avec des statistiques du style 50/5, mais aux joueurs réguliers.
  • C’est exactement ce qu’un tracker de poker vous aidera à réaliser!
  • Plus l’écart entre le VPIP et le PFR est grand, plus un joueur aura tendance à cold call et a donc un range de cold call plus large avec de nombreuses mains faibles possibles.
  • Hormis relancer pré-flop, votre adversaire a aussi la possibilité de limper ou de suivre.
  • Les nombres affichés prennent une valeur réelle, presque palpable, qu’ils ne méritent pas le plus souvent.

Ces logiciels d’aide à la décision possèdent tout deux des fonctionnalités très précises vous permettant d’améliorer sensiblement votre rentabilité. JOUEURDEPOKER.FR vous expose ci-après les atouts de chacun. Dans la suite de cet article, nous poursuivrons notre obtenir des étude des types de joueurs en fonction de leur VPIP/PFR et verront quelles autres informations tirer de l’agressivité préflop. Plus la valeur est faible, plus on a affaire soit à une calling station, ou à un joueur qui aime faire des moves postflop (floating).

Free Online Poker Hand Range Calculator

Enfin, un logiciel de suivi peut vous aider à suivre vos gains et vos pertes, ce qui peut être utile pour gérer votre bankroll et votre argent de manière plus efficace. Pokertracker 4 est le choix logique pour les joueurs à fort volume souhaitant investir dans un outil d’aide à la décision complet et performant. Le HUD fournit des indications mais ne doit pas rendre aveugle. Ce sont des facteurs à toujours garder à l’esprit lorsque l’on joue avec un tracker. Vous pourrez facilement personnaliser votre hud selon vos envies ou vos exigences.Voici une capture d’écran d’un Hud « classique » qui contient les stats de base avec lesquelles nous allons travailler. Le tracker, lui, lit en direct tous les fichiers texte de votre répertoire de sauvegarde de mains, et intègre à sa base de données les nouvelles mains enregistrées, dans un format qui lui est propre.

C’est la fréquence à laquelle un joueur joue ses mains quand il n’est pas de big blind, car le big blind est une mise forcée. Le VPIP est le pourcentage de pots dans lequel un joueur entre, cela montre combien il est actif à la table. La fréquence à laquelle votre adversaire relance avant le flop. La plupart des joueurs ont un PFR inférieur de 4 à 6% de leur VPIP. Par conséquent, s’ils jouent 20 VPIP, le PFR est généralement de 14%-19%.

VPIP and Different Player Types

Ce nombre indique la fréquence à laquelle un joueur relance depuis le cut-off, le bouton ou la small blind, c’est le total. Je vais comparer cela à sa fréquence de continuation bet au flop. L’idée ici est de prendre un facteur spécifique comme le Facteur d’Agression Total et de voir le rapport avec d’autres indicateurs d’agressivité. Je vais vérifier deux ou trois fois si ce joueur est vraiment agressif ou vraiment passif ou vraiment loose.

  • Ce type de joueur est assez prévisible postflop, sa sélection de mains préflop étant transparente.
  • A l’inverse, le joueur régulier est plus difficile à analyser – et ce travail est d’autant plus important que nous l’affrontons … régulièrement.
  • Je ne vais me concentrer que sur les statistiques les plus importantes, selon moi.
  • Faire face à un joueur LAG est difficile, mais pas autant que jouer ce style de jeu.
  • Quelqu’un avec une statistique de fold-to-three-bet basse est un joueur face à qui vous pouvez 3bet plus fort afin d’extraire un maximum de value.

En effet, normalement, quand on ne connaît pas les tendances de nos adversaires, on a tendance a plus souvent fold que call. La statistique de fold to 3bet devrait donc diminuer avec le nombre de mains jouées. Si votre adversaire part de 25 % après cent mains, il y a peu de chances qu’il finisse à 80 %. Beaucoup de joueurs réguliers ont remarqué qu’une relance UTG a beaucoup de fold equity.

Fold to Flop C-bet

C’est l’outil de sélection de table ultime, disponible exclusivement dans PokerTracker en tant que service complémentaire. L’idée est de trouver les tables et les adversaires les plus rentables. Il ne sert à rien de jouer contre des joueurs réguliers.

  • Voici les statistiques pré-flop les plus couramment utilisées.
  • Le nombre donné par notre tracker sera en réalité compris entre ce nombre moins la marge d’erreur et ce nombre plus la marge d’erreur.
  • Un joueur qui ne relancerait que les paires d’As et paires de Rois servies, aurait un PFR inférieur à 1% (0,9% pour être précis).
  • Si j’en crois mon tracker, mon adversaire a donc tendance à surelancer un peu large, pas seulement pour valorisation.

En tournoi, il est essentiel de regarder sur sa gauche et de savoir si vous avez affaire à de bons candidats pour relancer. Saviez-vous que plus de 95 % des joueurs de poker en ligne gagnants utilisent un logiciel d’aide à la décisionde (tracker de poker ou HUD)? De là à dire que l’intégralité des joueurs de poker professionnels en utilise? En tant que joueur de poker, votre objectif est de gagner et pour y parvenir sur le long terme, vous devrez exploiter les failles de vos adversaires et prendre de meilleures décisions qu’eux.

How to Snowball Your Winnings vs Bad Poker Players

Qu’on utilise un tracker ou simplement notre cerveau, le fait est qu’on va s’appuyer sur un échantillon faible où un joueur semble sortir des normes. Quel que soit le scénario, la fréquence de mains jouées est très proche de la fréquence choisie par le joueur, après mille mains. Certains fish aiment suivre pré-flop et aiment suivre au flop mais ne continueront pas au-delà de la turn sans une main décente. Vous pouvez instantanément reconnaître ce type de joueur.

  • La seule chose qu’il faut en retenir, c’est que la marge d’erreur se réduit extrêmement lentement.
  • Pour l’anecdote, il faut environ un échantillon de situations pour obtenir une marge d’erreur de moins de 1% avec 95% de confiance et, donc, mettre notre adversaire sur une range de 3b entre 6 et 8%.
  • Ne parlons pas du fish qui va mettre envoyer all-in directement pour 100 big blind en début de tournoi !
  • Si quelqu’un ouvre 50% de ses mains à la small blind et passe 50% face à un 3-bet, cela laisse 25% des mains qui restent en jeu.
  • Ces programmes sont tous fiables et il est de votre préférence personnelle de choisir celui que vous utiliserez.

Si votre adversaire montre 35% ou plus, il est “showdown happy”. Si leur agressivité est faible, ils ne misent peut-être pas assez souvent avec le lead. Cependant, s’il est agressif tout en ayant un WTSD élevé, il suit probablement trop souvent avec des mains faibles à la rivière. Voici un rapide tour d’horizon des statistiques utilisées par les tracker de poker les plus populaires (PokerTracker, Holdem Manager, Xeester, Poker Copilot, etc…).

What Is a Bad Beat in Poker? Learn the Unlucky Phenomenon.

Alors visiblement PT4 a pris le meme concept que HM2 j’imagine. Par contre j’ai trouvé dans les stats PT4, une qui correspond à l’ancienne de PT3. Je doute que ça soit dû au décalage des blind, ça me parrait trop gros pour un soft professionnel.

  • J’ai des statistiques pour savoir à quelle fréquence un joueur fold face à une relance pré-flop, sur la turn et sur la river.
  • Après avoir vu le „VPIP“, nous abordons aujourd’hui son acolyte indissociable le „PFR“ (PreFlop Raise), à savoir le pourcentage de mains qu’un joueur (sur-)relance préflop.
  • Les poker rooms proposent aujourd’hui une diversité de moyens de dépôt qui va bien au-delà des simples cartes bancaires Visa ou Mastercard.
  • Si vous ôtez les meilleures mains qui vont 4-bet (plus quelques 4-bet bluffs occasionnels), cela laisse encore beaucoup de mains moyennes qui vont voir le flop.
  • En automatisant des tâches telles que la gestion de la banque de temps, la mise en place de raccourcis, la gestion des listes d’attente, l’ouverture des tables et bien plus encore.
  • Par exemple le „Total Agression factor“ (Facteur d’agression total), le troisième nombre sur le première ligne, est calculé en additionnant les bets plus les raises divisés par les calls.

Et si vous tentez un 4-bet avec une bonne main (ou un 4-bet bluff), le pot sera quasiment aussi gros que si vous aviez ouvert à 3 ou 3,5 big blinds. Le 3-bet préflopLe pourcentage de „3-bet préflop“, c’est-à-dire le fait de sur-relancer, est un chiffre essentiel. Mais plus qu’un pourcentage, il faut savoir quelles sont les mains réelles avec lesquelles un joueur 3-bet. Généralement, une range de 3-bet est polarisée et compte, en plus des meilleures mains, des As assortis ou de petits connecteurs assortis.

FREE ONLINE POKER TRAINING

Cependant, un joueur qui joue 75 % des mains jouera plus de 50 % du temps dans 97 % des cas. Plus la fréquence est importante plus la statistique est rapidement fiable. Comment cela est relié au PFR et quelles conclusions peut-on tirer de ces deux chiffres ? Et bien, le pourcentage de relance pré-flop est le principal composant du VPIP. Hormis relancer pré-flop, votre adversaire a aussi la possibilité de limper ou de suivre. La différence entre le VPIP et le PFR représente la fréquence à laquelle un joueur limp ou call pré-flop.

  • Vous remarquerez aussi que quelques joueurs ont un gros pourcentage de 3-bet en milieu/fin de parole.
  • Une statistique simple comme le VPIP va converger assez rapidement vers quelque chose de réaliste.
  • Ce type de rapport est aussi instructif pour avoir les moyennes de la limite.

Leur argent est sans doute le plus facile à gagner à cause de leur style large et passif digne d’un samedi soir trop alcoolisé. Véritable pourvoyeur de fonds, ils ont contribué au succès de nombreux joueurs réguliers. Conclusion La plupart des joueurs réguliers ont une stratégie préflop plutôt bonne. C’est post-flop qu’il faudra chercher des failles à exploiter.

Seite bewerten

Wir verwenden Cookies, um unsere Online-Angebote optimal darstellen zu können. Nähere Informationen finden Sie in unserer "Cookie-Richtlinie". Durch die Nutzung dieser Website geben Sie uns Ihre Zustimmung, Cookies zu verwenden. Datenschutz Impressum Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um Ihnen das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn Sie diese Website ohne Änderung Ihrer Cookie-Einstellungen verwenden oder auf "Akzeptieren" klicken, erklären Sie sich damit einverstanden.

Schließen